Programme d'éducation syndicale 2018-2019

Le programme d’éducation syndicale 2018-2019 de la FTQ est disponible pour consultation.

Ce n’était qu’un début : poursuivons la mobilisation

Consoeurs,
Confrères,

Nos années syndicales sont généralement assez chargées; il n’y a pas de chômage dans notre domaine ! La prochaine année s’annonce particulièrement occupée et la formation syndicale sera au cœur de nos actions.

Nous poursuivrons notre importante campagne en faveur du salaire minimum à 15 $. Nous aurons de nouveau à intervenir pour contrer toutes les formes de disparité de traitement qui créent des injustices flagrantes et génèrent des tensions dans les milieux de travail.

Nous ferons largement connaître les 24 propositions syndicales que nous porterons tout au long de la campagne électorale. La formation syndicale contribuera donc encore à équiper nos militants et nos militantes afin qu’ils agissent dans leur milieu de travail.

Des activités majeures, qui interpellent les formatrices et les formateurs, de même que les militantes et les militants, seront au programme. Ainsi, immédiatement après la campagne électorale se tiendra un important colloque sur les régimes privés et public d’assurance médicaments, qui s’inscrit d’ailleurs dans la campagne que nous menons pour obtenir un régime d’assurance médicaments public et universel tel que revendiqué lors du dernier congrès.

Un automne chargé, qui sera suivi d’un hiver et d’un printemps qui le seront tout autant. Ainsi, c’est au printemps que se tiendra la deuxième École des femmes. Pour les formatrices et les formateurs, le deuxième Séminaire sur la formation syndicale est aussi au programme et sera l’occasion de faire le bilan découlant du précédent séminaire et de creuser un ou des enjeux qui préoccupent ce vaste réseau.

Les deux programmes précédents appelaient à la mobilisation. Bien du travail a été réalisé, mais nous sommes très conscients que ce travail n’a pas de fin et qu’il faut poursuivre notre travail de formation et de mobilisation.
C’est avec détermination que nous reviendrons toujours avec notre slogan « Ce n’est qu’un début, continuons le combat ! ».

Syndicalement,
Le secrétaire général,
Serge Cadieux