La formation syndicale : Levier de la relance

Illustration : Annick Poirier, Colagene.com

Le programme d’éducation syndicale 2021-2022 de la FTQ est disponible pour consultation.

Il y a maintenant plus d’une année que la pandémie nous a frappés de plein fouet, perturbant nos habitudes de vie, mettant à rude épreuve les travailleurs et travailleuses au front et en laissant des milliers d’autres, dans les secteurs durement touchés, en situation de grande vulnérabilité.

À travers les gestes inspirants de solidarité qu’elle a fait naître et l’importance capitale de milliers de travailleurs et travailleuses qu’elle a mise en lumière, la COVID nous a fait voir la fragilité de nos sociétés dites avancées. Aujourd’hui, les efforts de la population et le déploiement de la campagne de vaccination font surgir des rayons de soleil dans ce ciel nuageux, et nous font espérer un retour à une vie quasi normale.

Comme partout dans le monde, les travailleurs et travailleuses du Québec vivent les conséquences de la pandémie, alors que leur santé physique et psychologique, ainsi que leur prospérité économique ont été mises à mal.

Parmi les grandes leçons que nous retiendrons de cette épreuve, il y a, bien sûr, la question essentielle du sort réservé aux personnes ainées dans notre société. Il y a aussi la question importante de la reconnaissance du travail des femmes et des hommes qui tiennent nos réseaux publics à bouts de bras. Il y a évidemment et heureusement le regard différent que nous portons aujourd’hui sur plusieurs travailleurs et travailleuses mal payés qui jouent un rôle essentiel dans nos vies, tous les jours.

Nous souhaitions que nos gouvernements saisissent ce moment charnière pour faire preuve d’imagination, pour définir de nouvelles stratégies de développement, pour relancer le Québec sur de nouvelles bases. Pour prendre le temps de réfléchir, non pas en vase clos, mais avec l’ensemble des organisations de la société civile, sur le terrain, pour relancer une économie solidaire, prospère et verte pour tous les Québécois et les Québécoises.

Pour la FTQ, il est clair qu’il faut saisir cette fenêtre d’opportunité pour repenser et relancer le Québec en prenant les décisions les plus judicieuses possible au nom des prochaines générations. Nous pouvons faire les choses autrement ! Il est temps de développer une approche différente et progressiste des finances publiques, de réinvestir dans les services publics et dans les programmes sociaux, d’agir de manière proactive en matière de politique industrielle, de passer de la parole aux actes en matière environnementale, de relancer le Québec en mettant les travailleurs et les travailleuses au centre de la relance.

Et c’est ici que votre rôle prend tout son sens et que votre participation devient primordiale. Parce que la formation syndicale est essentielle, c’est cette action collective qui nous donne les outils nécessaires pour prendre part à ces importants débats de société et pour provoquer les changements.

Nous saluons les formateurs et les formatrices, ainsi que toutes les personnes participantes qui ont su faire preuve de résilience et d’adaptation pour affronter les nombreux défis que représente la formation en ligne. Avec la vaccination qui progresse, c’est avec enthousiasme que la FTQ envisage la reprise des formations en salle, l’ADN de notre approche pédagogique. Il est important de rappeler que la formation syndicale correspond à la nature même du syndicalisme en créant des moments d’apprentissage, de prise de conscience et d’engagement militant.

Les conditions sont réunies pour remettre en question le statu quo et se servir de la formation syndicale comme levier d’une relance pour tous et toutes.

Le programme d’éducation en bref

Les activités de formation sont structurées autour de cinq chapitres. Les trois premiers présentent l’offre de formation du service:

  • Devenir formateur ou formatrice;
  • Se perfectionner comme formateur ou formatrice;
  • Se spécialiser dans nos fonctions syndicales.

Le chapitre 4 présente les sessions intensives de réflexion et d’approfondissement du Collège FTQ-Fonds qui sont programmées pour les conseillères et conseillers, ainsi que pour les personnes élues. Ces sessions visent à accroître les compétences de leadership des participants et des participantes, tout comme leurs connaissances, pour mieux influencer les transformations sociales, économiques et politiques du Québec. Elles contribuent également à développer leur pensée critique ainsi que leurs habiletés de communication et d’analyse stratégique.

Le chapitre 5 porte sur les activités spéciales, par exemple le Camp de formation des jeunes et l’École des femmes. Enfin, la présentation des responsabilités des différents membres du service permet de s’adresser aux bonnes personnes pour obtenir des informations supplémentaires.