Journée de réflexion – Santé mentale et organisation du travail : Quelles actions du conseiller syndical et de la conseillère syndicale ?

Les atteintes à la santé mentale au travail sont souvent perçues comme l’expression d’une faiblesse individuelle de travailleurs et travailleuses fragiles. Cette perspective théorique mène au développement de stratégies de prévention individualisées comme des formations à la gestion du stress, à la gestion des émotions ou encore à l’installation de lignes téléphoniques fournies par l’employeur afin d’identifier anonymement auprès de professionnels un ou une collègue qui semblerait en situation de fragilité.

À l’opposé de cette vision, il existe dans l’organisation du travail de multiples facteurs contribuant à l’apparition de situations complexes qui mettent les travailleurs et travailleuses sous tension et favorisent l’apparition de ces nouveaux troubles. Pour se saisir de cette problématique contemporaine et développer des stratégies de prévention efficaces, axées sur l’organisation du travail et non sur les caractéristiques individuelles des personnes, il est nécessaire de considérer le travail réel des travailleurs et des travailleuses comme un objet d’analyse à part entière. Cette posture théorique nécessite de développer de nouvelles connaissances théoriques, mais aussi une perspective réflexive sur les pratiques de prévention existantes dans la structure actuelle.

Cette formation, qui s’adresse aux conseillers et conseillères, vise à développer des connaissances sur les atteintes à la santé mentale, les risques psychosociaux, les facteurs organisationnels de ces atteintes ainsi que sur la notion de travail et de son analyse. Aussi, les participants et participantes développeront des connaissances sur les actions à mettre en place pour favoriser l’identification et la transformation des situations qui mettent les travailleurs et travailleuses sous tension.

De plus, cette formation offrira la possibilité aux participants et participantes, par des discussions organisées en petits groupes de travail, de faire le point sur leurs pratiques actuelles, leurs limites et leurs leviers, afin de réfléchir aux perspectives de développement de pratiques prenant en compte les éléments théoriques proposés.

Responsables
Serge Beaulieu et Isabelle Coulombe

Invité
Martin Chadoin, doctorant en ergonomie

Dates
27 février 2018
Montréal

1er mars 2018
Québec

Coût
Aucun.

 

Renseignements généraux sur les sessions de formation

Renseignements ou inscription

Marie-Claude Groulx
514 383-8041 | mcgroulx@ftq.qc.ca

Télécharger la fiche d’inscription